Nos alumnis ont la parole ! Rencontre avec Yann Ameho et Baptiste Tripard qui travaillent aujourd’hui chez ALTEIA

Mis en ligne le

Yann Ameho et Baptiste Tripard sont respectivement chief technical officer(CTO) et Chief Marketing Officer (CMO) au sein d’Altéia.

Yann Ameho et Baptiste Tripard

Pouvez-vous tout d’abord nous présenter en quelques mots ALTEIA et ses domaines d’activités ?

D’ici 2023, 80% des grandes entreprises collecteront des données visuelles dans le cadre de leur transformation numérique. Elles déploient déjà des modèles d’intelligence artificielle (IA) pour traiter ces flux massifs de données et générer des informations utiles pour leur activité, ou mesurer leur impact sur l’environnement.

Alteia s’adresse à ce marché en forte croissance en fournissant aux entreprises une plateforme logicielle permettant de déployer rapidement des applications d’IA visuelle. Plutôt que de développer une solution interne coûteuse et risquée, les entreprises s’appuient sur Alteia pour un déploiement efficace et évolutif, ainsi que pour réaliser des économies sur le développement et la maintenance des applications.

La technologie d’Alteia a déjà été déployée dans le monde entier pour diverses applications à forte valeur ajoutée, telles que l’analyse des risques d’incendie ou de panne sur les réseaux électriques, l’optimisation de la productivité des sites miniers, l’analyse des récoltes et la maintenance prédictive des infrastructures pétrolières.

Avec Alteia, les experts en traitement de données et les équipes opérationnelles peuvent collaborer autour d’un outil commun et simple pour mettre en œuvre et mesurer l’efficacité de leurs processus opérationnels soutenus par l’intelligence artificielle, afin de relever les défis mondiaux de demain.

Quelles sont vos fonctions au sein d’ALTEIA, sur quels projets travaillez-vous ?

Baptiste : Je suis le CMO d’Atleia. Les responsabilités sont multiples : définir et communiquer la vision d’Alteia, gérer la communication interne et externe autour de ce que nous faisons, et travailler sur les mécanismes (contenus et vecteurs) afin de convaincre nos prospects de travailler avec nous. C’est un excellent mix entre créativité et technique. Souvent on pense que les ingénieurs ne font pas de grands marketeurs, mais je pense au contraire que c’est nécessaire d’avoir une compréhension totale de ces sujets afin de bien les communiquer !

Yann : Je suis chargé de l’équipe qui développe le produit d’Alteia.
D’une part, j’organise le travail des équipes plateforme, data science, back-end, front-end et mobile en m’assurant que l’ensemble des membres de l’équipe comprennent les ambitions et choix qu’y ont été faits dans la conception et l’implémentation technique de notre produit.
D’autre part, je veille à ce l’architecture technique de la plateforme nous permette de répondre aux besoins de nos clients.

Quels ont été vos parcours académiques et professionnels ?

Baptiste : J’ai étudié à l’ISAE-SUPAERO de 2003 à 2005. Je suis ensuite parti faire un double diplôme à Berlin ou j’ai commencé à m’ouvrir a des sujets moins techniques, et rencontrer des profils plus créatifs (artistes, architectes).
J’ai complété ma formation par le Master HEC Entrepreneurs.

Depuis j’ai eu quelques expériences en start up (dans l’aviation et dans les drones) et à l’étranger ou j’étais en charge chez Intel a San Francisco des stratégies d’investissement sur tous les sujets relatifs à l’autonomie et intelligence artificielle (drones, voitures,...). Partir aux Etats Unis m’a fait comprendre la différence entre nos deux cultures, où nous français nous attachons plus à la méthode, et les Américains plus au message !

Yann : J’ai intégré l’ISAE-SUPAERO en 2006. J’ai choisi de me spécialiser en automatique et système embarqué car j’étais passionné par le développement de mini-drones.
Après un stage de césure chez Thales Avionics dans le service en charge de pilotes automatiques et un stage de recherche dans le laboratoire de l’université de Leicester, j’ai poursuivi mes études par un doctorat à l’ONERA autour de la commande adaptive appliquée aux drones.

Cela m’a permis de commencer chez Delair fin 2013 en tant qu’ingénieur guidage, navigation et commande. J’ai débuté en travaillant sur un projet de navigation basée vision puis je me suis rapproché de l’exploitations des données acquises par drones. Cela m’a conduit à mener les développements de la première version de notre plateforme de traitement de données qui au fil du temps est devenue la plateforme Alteia.
Cette phase initiale du projet m’a permis de toucher à beaucoup des métiers nécessaires à la mise en œuvre de notre plateforme. Avec la croissance de l’activité autour de la plateforme, j’ai participé à la structuration et la croissance de l’équipe en prenant des rôles de Tech lead puis CTO.
C’est passionnant de pouvoir imaginer, construire et faire évoluer un système sur le long cours tout en formant les équipes qui le réalise.

ALTEIA recrute de jeunes ingénieurs en ce moment, sur quels postes ?

Baptiste : Au marketing comme en vente, nous sommes toujours à la recherche de profils originaux pour écrire ensemble notre histoire. N’hésitez pas à me contacter par Linkedin et parlons en ensemble !
Pour moi le marketing, c’est une discipline incroyable car il faut être tourné sur le monde, comprendre ses dynamiques, et puiser son inspiration dans des domaines très variés !

Yann : Nous faisons appel à des profils spécialisés dans un ou plusieurs des domaines suivants : logiciel (frontend/backend), cloud computing, machine learning, systèmes d’information géographique.

Alteia recrute de nombreux ingénieurs qui ont à cœur de résoudre des problèmes ambitieux, qui ne craignent pas d’essayer et proposer des solutions.
On cherche à rendre exploitables les données visuelles prises sur le terrain à différents niveaux de l’organisation de nos clients.
Nous menons ce projet en construisant un produit, un ensemble cohérent d’outils qui nous permettent d’organiser et contextualiser les données collectées sur le terrain. Le défi est de créer une application web collaborative qui permette de manipuler de grande quantité de données en 2D et en 3D souvent dans un contexte géospatial.
On utilise de l’intelligence artificielle pour aider nos clients à faire sens de leurs données mais l’infrastructure en arrière-plan est tout aussi importante.

Nos actualités Entreprises

Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises Développement Durable Innovation DEOS Alumni Doctorat DCAS Ingénieur DMSM Mastère Spécialisé DISC LACS Apprentissage Evénement DAEP