L’ISAE-SUPAERO garde le cap en 2021 et prépare son avenir pour 2022 et au-delà

Mis en ligne le

Après avoir traversé deux années sous contraintes sanitaires, l’ISAE-SUPAERO, comme l’ensemble de la société, s’est adapté pour poursuivre et développer ses activités en toute sécurité au cours de 2021.

Les activités de formation, de recherche et d’innovation ont été en croissance par rapport aux années pré-Covid et l’avenir préparé en élaborant collectivement le nouveau Contrat d’Objectifs et de Performance (COP 2022-26).

Des formations toujours plus plébiscitées

Comme l’an dernier, les étudiants ont continué à choisir nos formations malgré la crise persistante du transport aérien.

actu25/03/2022

Plus de de 800 jeunes à haut potentiel ont été recrutés dans nos différents programmes en français et en anglais, dont 40 % d’étrangers en provenance d’une soixantaine de pays, maintenant ainsi, en France, notre rang de 5ème école d’ingénieurs aux concours d’entrée.
Le cursus d’ingénieur par apprentissage du Groupe ISAE ouvert l’an dernier a confirmé son succès, en faisant à nouveau le plein à Toulouse (avec une deuxième promotion qui compte 40% de filles) et en se déployant en outre à l’ISAE-ENSMA à Poitiers. 6 cours en anglais ont été mis en ligne sur Coursera, la 1ère plateforme mondiale de MOOC, ce qui permettra à l’Institut de valoriser à l’échelle internationale la qualité de ses enseignements.

Une recherche en expansion

actu25/03/2022

Déjà souligné par l’audit HCERES en 2019, le changement de dimension de l’activité de recherche a été une nouvelle fois confirmé en 2021. Comme l’an dernier, près de 10 M€ de prise de commande, en contrats et chaires de recherche ont été enregistrés et près de 200 articles scientifiques ont été publiés. C’est deux fois plus de publications qu’il y a cinq ans, quatre fois plus qu’il y a dix ans.





Accueillir l’Innovation

Au cœur du campus, l’InnovSpace, place de l’innovation, a pu rouvrir à la rentrée de septembre 2021. Le nombre de start-ups liées à l’ISAE-SUPAERO continue à croître, avec nos spin-offs Hinfact ou U-Space, ou des sociétés créées par des étudiants ou des alumnis comme Diodon Drone, Beyond Aerospace ou Ascendance Flight Technology.

Engagé pour la transition énergétique

La feuille de route « Horizons », validée fin 2020, est résolument mise en œuvre et formalise l’engagement stratégique de l’Institut en faveur du développement durable, et en particulier de la transition écologique de l’aviation. 2021 a vu l’offre de formation dans ce domaine renforcée, une nouvelle phase du projet Mermoz de drone à hydrogène lancée, et le regroupement de 8 partenaires autour de l’initiative d’Institut pour l’aviation durable (« ISA » - Institute for Sustainable Aviation) portée par l’ISAE-SUPAERO. Le « référentiel aviation-climat », qui fait la synthèse des connaissances scientifiques relatives à l’impact de l’aviation sur le climat, pour nourrir le débat sur l’avenir de l’aviation avec des bases factuelles solides, a été publié à la rentrée. Enfin, grâce aux crédits du Plan de relance, d’importants travaux d’amélioration énergétique des bâtiments ont pu être lancés pour continuer à décarboner et moderniser le campus.

Le COP, une ambition pour les 5 années à venir

Le bilan du COP qui s’achève met en évidence combien les activités de l’Institut se sont développées sur les cinq dernières années, qu’il s’agisse de formation, de recherche ou d’innovation. Sur cette base, le nouveau Contrat d’Objectif et de Performance, élaboré en concertation avec la tutelle et le Conseil d’administration, reformule la raison d’être de l’Institut, confirme son ambition de leadership mondial en matière de formation supérieure à l’ingénierie aérospatiale, et fixe 4 objectifs principaux, avec un nouveau focus sur l’impact des activités sur la société et sur le secteur aérospatial.

objectif du cop 22-26

Il prévoit notamment de continuer à mettre en œuvre la stratégie de développement durable de l’Institut autour de ses trois axes forts : contribuer par la formation et la recherche à la transition écologique du secteur aérospatial, former les étudiants à participer au débat citoyen et poursuivre la décarbonation du campus.

Plus généralement, il engage l’Institut à renforcer sa position de leader international pour les formations supérieures à l’ingénierie aérospatiale en s’affirmant comme un acteur majeur des transitions du secteur aérospatial civil et militaire.

OlivierLesbre_photo
Olivier Lesbre, Directeur général de l’ISAE-SUPAERO

Au fil d’une année encore perturbée, l’ISAE-SUPAERO a su garder le cap malgré les crises sanitaires et aéronautiques. C’est donc en confiance que nous entamons 2022, dans un contexte qui devrait s’éclaircir, et que nous nous mobilisons autour de notre raison d’être : « former autour des enjeux aérospatiaux des ingénieurs de haut niveau scientifique, humanistes, innovants et capables de maîtriser les complexité des défis du monde de demain, pour maintenir à la pointe mondiale l’industrie et la recherche aéronautiques et spatiales européennes », affirme Olivier Lesbre, Directeur Général de l’ISAE-SUPAERO.

Nos actualités Institut

Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises Développement Durable Innovation DEOS Alumni Doctorat DCAS Ingénieur DMSM Mastère Spécialisé DISC LACS Apprentissage Evénement DAEP