facebook

SIX ÉTUDIANTS DU MSC AEROSPACE ENGINEERING PARTICIPENT AU CONCOURS DE L’AIAA

Mis en ligne le

Depuis septembre 2018, six étudiants en seconde année de Master of Science « Aerospace Engineering » (ingénierie aérospatiale) conçoivent et fabriquent un avion radiocommandé pour participer au concours de conception/fabrication/vol (DBF) organisé par l’institut américain de l’aéronautique et de l’astronautique (l’AIAA) aux États-Unis.

Issus du même Master of Science à l’ISAE-SUPAERO, les étudiants se sont rassemblés autour de Pierre Troillard qui leur fait bénéficier de son expérience, acquise lors de sa précédente participation au concours DBF en 2016 durant sa licence en aéronautique à l’université de Pennsylvanie.

supaero-dbf2

Avec le soutien de Mateo Tobar (Équateur), il a constitué une équipe multiculturelle composée d’Enrico Baracaglia (Italie) en majeure Ingénierie des systèmes, de Benjamin Solomon (Inde) et de Marc Arumi (Espagne) en majeure Systèmes et commandes, et d’Alba Arona (Espagne) en majeure Aérodynamique et propulsion. Ils porteront les couleurs de notre école en avril prochain à Tucson (Arizona, États-Unis). À travers ses membres, l’équipe réunit diverses compétences et expériences professionnelles, notamment dans les domaines de l’aérospatiale, de la mécanique et de l’électricité.

Au-delà des connaissances et de la motivation de réussir dans le concours, l’événement leur offrira l’opportunité de mettre en pratique la théorie vue en cours. L’équipe est scindée en plusieurs groupes de travail :

  • Structures et conception : Mateo Tobar and Marc Arumi
  • Aérodynamique : Alba Arona
  • Système et commande : Enrico Baracaglia et Benjamin Solomon

Le concours DBF (https://www.aiaadbf.org/) est un partenariat entre la fondation AIAA, Cessna Aircraft Company et Raytheon Missile Systems. Les participants qui présentent une candidature dûment remplie avec un dossier de conception recevable seront invités à présenter leur avion à Tucson en avril 2019 à l’occasion d’un vol d’essai. Le jury départage les équipes sur la base de leur note de dossier et de leur score lors des missions de vol.

supaero-dbf3

La compétition offre aux étudiants l’occasion de se mesurer à des concurrents issus des meilleures écoles d’ingénierie au monde, mais aussi de concevoir et de fabriquer eux-mêmes un avion télécommandé capable de réaliser des missions bien spécifiques.
L’objectif est de trouver le juste équilibre entre qualités en vol et contraintes pratiques de fabrication. Pour encourager l’innovation et renouveler le défi chaque année, les exigences techniques et les objectifs de performances changent à chaque édition du concours.

Pour cette session 2018-2019, le cahier des charges impose la conception et la fabrication d’un appareil polyvalent pouvant assumer un rôle de transport. L’avion doit être capable de décoller depuis une rampe de lancement inclinée de 5 degrés longue de 10 pieds et large de 4. Il doit également comporter une crosse d’appontage pour retenir lors de l’allumage et posséder une envergure d’au moins 4 pieds. La liste des spécifications continue avec le transport de quatre armements (grandes roquettes à fléchettes), la présence d’un rotodôme et des surfaces de repli permettant de loger l’appareil dans un espace de trois pieds par 2 (en position rangé).

DBF competition

« Lorsque nous avons étudié le projet, notre principale problématique résidait dans le financement de la logistique », explique Mateo. « Notre but était de solliciter des entités privées pour essayer d’obtenir leur contribution et de réunir par le biais de ces sponsors les fonds nécessaires au projet ». Grâce au soutien financier de la fondation ISAE-SUPAERO, qui accompagne les projets des étudiants, et à d’autres entreprises (Satys, Wildora), l’équipe Supaero DBF est maintenant prête à prendre part au concours et à présenter son avion.

Après avoir effectué le premier vol début mars, l’équipe Supaero DBF doit à présent réaliser plusieurs vols d’essai afin de confirmer les performances de l’appareil et le bon fonctionnement des sous-systèmes.

Pour son projet, l’équipe a pu compter sur le matériel, l’équipement et le soutien technique de l’InnovSpace de l’ISAE-SUPAERO. Au-delà des cours et des compétences de conception des étudiants, la structure donne accès à une mise en œuvre par itération, avec erreurs et essais dans un esprit d’innovation.

« Participer au concours DBF représentait un véritable défi pour nous étant donné que l’équipe était en lice pour la première année », note Pierre Troillard. « Ce type de compétition stimule l’acquisition de compétences, en particulier sur le plan de la gestion de projet, du travail d’équipe et de la technique. Grâce à la motivation de tous les membres de l’équipe, notre avion est aujourd’hui prêt à prendre son envol à Tucson ».

« Notre souhait est que l’ISAE-SUPAERO puisse participer aux prochaines éditions du concours DBF. Nous tenons à remercier toutes les entreprises qui nous ont soutenus dans ce projet ainsi que l’ISAE-SUPAERO et sa fondation ».

Tous au sein de l’ISAE-SUPAERO, enseignants comme élèves, sont fiers de l’équipe DBF et l’encouragent pour la compétition qui aura lieu en avril. Bonne chance à eux dans cette aventure et ce projet exceptionnel !

Pour les suivre sur les réseaux sociaux :

Nos actualités Formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises
# Linkedin Ads