facebook

Rencontre avec Pierre-Guy Amand, Head of ArianeGroup Innovation Directorate

Mis en ligne le

ArianeGroup et l’ISAE-SUPAERO ont officialisé leurs relations en janvier 2019 en signant une convention de partenariat pour construire et influencer ensemble l’industrie aérospatiale de demain.
Un an après, Pierre-Guy Amand, Head of ArianeGroup Innovation Directorate, revient sur ce partenariat.

PG ARMAND ARIANEGROUP

Pourriez-vous présenter ArianeGroup ?

ArianeGroup est une co-entreprise créée en 2016 à parts égales entre Airbus et Safran. Elle est née de l’ambition commune des deux sociétés de porter l’industrie spatiale européenne au plus haut niveau. Forte de plus de 9 000 salariés hautement qualifiés sur 8 sites en France et 4 en Allemagne, de 11 filiales et participation majeures, son chiffre d’affaires 2018 est de 3,6 milliards d’euros.
L’objectif d’ArianeGroup est de promouvoir l’innovation et le développement de nouvelles solutions d’accès à l’espace et de transport en orbite pour continuer de contribuer à la compétitivité de l’Europe dans une économie spatiale en plein développement. ArianeGroup est un pont entre la Terre, l’homme et l’espace. Nous sommes SpaceEnablers !
ArianeGroup est maître d’œuvre des familles de lanceurs européens Ariane 5 et Ariane 6 et des missiles de la force de dissuasion océanique française. Nos activités couvrent l’ensemble du cycle de vie d’un lanceur spatial : conception, développement, production, exploitation et commercialisation via notre filiale Arianespace.
Nous traçons la voie européenne vers l’Espace pour le bien-être de tous les citoyens dans un monde plus sûr !

Pourquoi avez-vous souhaité signer un partenariat avec l’ISAE-SUPAERO ?

Ce partenariat est une initiative qui s’inscrit dans la stratégie de Marque employeur, en collaboration avec les directions Innovation et R&T d’ArianeGroup.
L’ISAE-SUPAERO a formé plus de 22 000 ingénieurs d’excellence depuis sa création. Cette école est un vivier de candidats possédant des atouts indéniables pour notre entreprise et pour l’industrie aérospatiale.
Les spécialisations et les filières d’approfondissement proposées en dernière année de formation d’ingénieur, le Master « Aerospace Engineering » et les Mastères spécialisés permettent aux étudiants de répondre à nos besoins internes, notamment dans les domaines de l’Architecture Systèmes & la Conception Systèmes et ils sont également particulièrement bien formés pour répondre aux nouvelles problématiques de l’industrie.
En effet, entre l’émergence du Newspace et des nouveaux acteurs privés, nous avons vu que l’économie du secteur spatial nous a réservé quelques surprises ces dernières années. L’économie spatiale est en pleine évolution et notre mission est d’anticiper en permanence les nouvelles tendances de ce marché, dans ce contexte de forte compétition.
Aptes à travailler dans un environnement agile, ouverts à l’international et aux nouveaux acteurs, les étudiants de l’ISAE-SUPAERO ont un très fort potentiel et permettront l’émergence d’un nouvel écosystème innovant.

Selon vous, quels sont les points forts des étudiants de l’ISAE SUPAERO ?

Porté par l’innovation, l’écosystème du spatial impose aujourd’hui aux différents acteurs de développer de nouvelles solutions techniquement et économiquement viables. C’est aujourd’hui que se construit le business du futur ! Pour cela nous avons besoin d’étudiants non seulement techniquement à même de relever les challenges liés à un produit très complexe, mais aussi de le développer dans un environnement devenu très concurrentiel. Nous recherchons ainsi des profils capables de gérer la complexité tout en comprenant les logiques économiques associées.
L’ISAE-SUPAERO l’a bien compris et a notamment conçu le DESIA, Diplôme d’enseignement supérieur en ingénierie des affaires qui répond parfaitement à ces problématiques contemporaines.
Nous apprécions ainsi les étudiants de l’ISAE-SUPAERO pour leur connaissance des enjeux stratégiques autant que pour leur formation technique.
D’un point de vue savoir-être, nous notons une grande ouverture d’esprit et d’adaptabilité, qualités particulièrement recherchées chez nous.
Et bien sûr, ils ont en commun avec les collaborateurs ArianeGroup la passion du spatial !

Quels sont les attentes et objectifs dans le cadre de ce partenariat ?

Le partenariat prévoit un plan d’actions sur 5 ans, dont 4 à venir, qui permettra de développer la marque employeur ArianeGroup auprès des étudiants.
Il est en effet important que nous puissions communiquer sur nos activités, nos métiers et nos enjeux : de par la qualité de sa formation, l’ISAE SUPAERO est pour nous un partenaire essentiel quant à l’enrichissement de nos compétences.
Nous visons notamment à favoriser les échanges entre les étudiants, les professeurs de l’ISAE-SUPAERO et les collaborateurs d’ArianeGroup. Nous proposons par exemple des sujets de PIE, nous organisons des visites de nos sites et nous sommes venus échanger sur nos offres de stage avec les élèves au Village Entreprises du 24/10. J’ai également animé une conférence sur l’accélération de l’innovation dans le transport spatial le 15 octobre dernier.
Ce partenariat nous permettra de contribuer à l’enrichissement des formations que l’école dispense.
Nous avons par ailleurs l’ambition de développer la recherche collaborative dans nos domaines d’intérêts communs.

Souhaitez-vous communiquer sur une actualité forte d’ArianeGroup ?

ArianeGroup, HEC Paris et l’ESA ont créé une initiative de recherche appliquée : « Exploring the future of Space Economy » pour identifier et étudier les tendances sur le long terme dans le secteur spatial.
Initié avec l’ESA lors du Salon du Bourget 2017 dans le cadre de leur programme ESA Lab@, est une plateforme de collaboration entre universités, centres de recherche et industrie européenne. Le projet a démarré après 18 mois d’analyses et de discussions pour définir nos besoins et la méthodologie pour y répondre. L’objectif est d’explorer une variété de scénarios plausibles pour l’avenir de l’économie spatiale afin d’anticiper les nouvelles solutions de véhicules de transport spatial pour les trois prochaines décennies à moyen et long terme.
Il s’agit donc non seulement de promouvoir l’innovation et le développement de nouvelles solutions d’accès à l’espace et de transport en orbite mais également de mettre en évidence les paramètres macroéconomiques déterminants susceptibles d’alimenter un modèle d’économie de l’espace et la manière dont ce modèle peut être structuré pour permettre une quantification de chaque scénario. Les thèmes aborderont notamment l’écosystème mondial, la création de valeur dans le secteur spatial, les modèles macroéconomiques les plus adaptés ou encore les tendances possibles, prenant en comptes les nouveaux acteurs.
Nous aurons désormais des outils d’études économiques qui viendront compléter notre expertise technologique et les outils développés par Innovation House pour accélérer nos processus innovants et mieux anticiper les besoins de nos clients. C’est donc une action qui s’inscrit dans la stratégie R&T et Innovation d’ArianeGroup, ainsi que dans le cadre de ses partenariats réguliers avec les écoles et universités. Mais cette fois, ce n’est pas une prestigieuse école d’ingénieurs, mais la plus prestigieuse des écoles de commerce française.

Nos actualités Entreprises

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises
# Linkedin Ads