facebook

Matthieu GRUSON, Alumni et 1er ambassadeur du réseau à Montréal

Mis en ligne le

Diplômé de l’ISAE-SUPAERO en 2015, Matthieu GRUSON termine aujourd’hui sa thèse à HEC Montréal. Très impliqué dans l’animation du réseau des Alumni de l’Institut, Matthieu revient sur son parcours et nous explique pourquoi il a à cœur de rassembler les anciens.

actu m. gruson
Matthieu GRUSON, Diplômé de l’ISAE-SUPAERO en 2015

Pourriez-vous vous présenter ? (Votre cursus ? Vos études ? Etc.)

Je m’appelle Matthieu Gruson et je suis originaire d’un petit village situé à une vingtaine de km de Lille. J’ai intégré l’ISAE-SUPAERO en 2011 et j’ai été diplômé en 2015. Je suis resté 4 ans dans notre belle école car j’ai profité de l’accord de partenariat qui existe entre l’ISAE-SUPAERO et Polytechnique Montréal pour venir faire un an de césure « au pays des caribous », au département de génie industriel.

En troisième année à l’ISAE-SUPAERO je me suis orienté vers les spécialisations génie industriel et sciences de la décision car j’aimais beaucoup ces deux disciplines et elles se marient bien entre elles. J’ai aussi effectué un master 2 recherche en « recherche opérationnelle » pendant la dernière année du cursus pour me spécialiser dans cette discipline. C’est d’ailleurs ce choix de spécialisation qui m’a amené une nouvelle fois à Montréal pour la réalisation de mon projet de fin d’étude.

J’ai réalisé un stage à HEC Montréal qui portait sur l’intégration de contraintes de niveaux de service dans les modèles de planification de production. Le stage s’est très bien passé et mes directeurs m’ont proposé de continuer au doctorat, ce que j’ai accepté !

Pourriez-vous nous en dire davantage sur votre doctorat ?

Je réalise mon doctorat sur l’intégration des décisions de production et de transport au sein des entreprises manufacturières depuis trois ans. Je développe des modèles mathématiques et des algorithmes pour résoudre ce problème qu’on rencontre facilement dans l’industrie. La recherche me plaît énormément et je pense que ce sont les projets de première année et de deuxième année qui m’ont donné goût à la recherche.

Le doctorat est plus statique qu’un poste en entreprise où les évolutions de carrière peuvent se faire rapidement. Mais il est une réelle opportunité pour parcourir le monde et y faire des présentations lors de conférences ! Parallèlement à cela, je représente les étudiants de doctorat auprès de mon laboratoire de recherche (le CIRRELT). C’est une sorte de continuité des responsabilités associatives prises à l’ISAE-SUPAERO !

En tant qu’alumni et "1er ambassadeur du réseau des Alumni à Montréal", pourquoi est-ce important d’animer la communauté des anciens ?

La première raison est de garder un lien avec l’école. Il se passe beaucoup de chose à l’école avec le regroupement géographique, le cursus unique etc... En animant le réseau ici, on est en mesure d’échanger sur les évolutions de l’école, surtout que plusieurs professeurs et membres de la direction sont venus nous voir à Montréal dans la dernière année. Avec un réseau animé, ces rencontres sont d’autant plus riches !

La deuxième raison est que Montréal est une ville qui attire beaucoup les étudiants internationaux, et ceux de l’ISAE-SUPAERO ne font pas l’exception. Il y a deux accords de partenariat entre l’ISAE-SUPAERO et des universités montréalaises (Concordia et Polytechnique). Le mix entre français et anglais, la différence de culture, l’attrait pour les grands espaces… il y a de nombreuses raisons pour venir passer un peu de temps à Montréal ! Si on ajoute à cela, la présence de Bombardier et de nombreuses entreprises du secteur aéronautique et aérospatial dans la région, cela fait encore des raisons d’accueillir des Alumni. Moralité : nous avons plein d’anciens élèves ou d’étudiants actuels qui passent par Montréal, donc pourquoi ne pas entretenir le réseau ici pour pouvoir accueillir comme il se doit tout ce beau monde ! Plus fort sera le réseau, meilleures seront les opportunités pour les étudiants et les personnes désireuses de venir ici !

Enfin la dernière raison est purement humaine. En animant le réseau ici, on rencontre de nombreuses personnes qui sont passées par l’école il y a plus ou moins longtemps. Cela permet de voir la richesse et la diversité des profils et d’élargir notre réseau professionnel. Je suis diplômé depuis peu d’années et j’ai donc encore parfois quelques contacts avec des étudiants actuels. Le fait d’animer le réseau permet d’avoir une idée de ce qui se fait à Montréal et de pouvoir orienter les élèves en quête d’opportunités au pays du hockey roi !

Quelles sont les actions menées dans ce cadre ?

Depuis un an, nous avons réalisé trois afterwork ou plutôt trois "5 à 7" comme on dit ici. En octobre 2017, nous avons eu la visite d’une délégation de l’école en et nous avons décidé de nous revoir entre alumni de Montréal. Nous avons donc fait un premier « 5 à 7 » juste entre nous, puis deux autres avec la venue d’un professeur de l’école à chaque fois (Emmanuel Rachelson en juin et Alain Haït en novembre).

Ce qui est génial, c’est qu’il y a eu de nombreuses personnes différentes présentes lors de ces événements, ce qui montre qu’il y a vraiment beaucoup d’Alumni ici ! Lors du dernier événement, nous avons même eu la chance d’avoir 6 étudiants en césure qui sont venus au contact des anciens. Cela a donné lieu à de supers échanges sur l’évolution de l’école. Au total,près d’une dizaine de personnes se sont réunis à chaque événement et je suis persuadé qu’on est capable de faire encore mieux !

Quels sont vos projets pour continuer à animer le réseau ?

L’ambition première est de poursuivre l’expansion du réseau ici. Il y a très probablement des anciens qui n’ont pas encore eu l’occasion de venir à nos événements donc nous devons continuer sur notre lancée pour faire vivre ce réseau et faire se rencontrer les anciens présents à Montréal. On devrait aussi songer à diversifier nos rencontres. Il y a tellement de profils, ce serait intéressant que chacun puisse partager son expertise, soit par le biais de petites présentations, soit des visites en entreprise. Je suis confiant lorsque je vois la participation des anciens aux événements organisés cette année. De plus, certains Alumni sont à Montréal pour encore plusieurs années, ce qui laisse augurer la construction d’un noyau dur pour continuer de développer le réseau dans la joie et la bonne humeur, même l’hiver par -30 degrés !

Nos actualités International

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises
# Linkedin Ads