facebook

Le prix de thèse Paul Caseau 2019 remis à Thibaut Lunet

Mis en ligne le

EDF et l’Académie des technologies ont décerné le 13 novembre dernier à la Fondation Del Duca à Paris, le prix Paul Caseau à Thibaut Lunet pour ses travaux dans le domaine de l’informatique et du calcul haute performance pour sa thèse soutenue en janvier 2018 à l’ISAE-SUPAERO et intitulée “Stratégies de parallélisation espace-temps pour la simulation numérique des écoulements turbulents”

Thibaut Lunet, ingénieur et doctorant à l’ISAE-SUPAERO est cette année chercheur post-doctorant à l’université de Genève dans la section de Mathématiques. Il a mené sa thèse sous la direction de Serge Gratton, professeur à l’IRIT, et le co-encadrement de Julien Bodart, professeur associé au Département Aérodynamique et Propulsion (DAEP), et Xavier Vasseur, ingénieur chercheur au Département d’Ingénierie des Systèmes Complexes (DISC) de l’ISAE-SUPAERO.

Il a reçu ce prix, d’un montant de 10000€, des mains d’un jury regroupant des directeurs scientifiques de grandes entités de recherches françaises comme EDF, Airbus Innovation, ONERA, ... Chaque année, tout doctorant ayant obtenu sa thèse en France dans le courant de l’année précédente peut concourir, dans trois grands domaines de recherche liés à l’énergie.

thèseThibautLunet
Simulation d’écoulement turbulent dans un canal

Thibaut a obtenu ce prix dans le domaine de l’informatique et du calcul haute performance. Le sujet de sa thèse porte sur l’analyse et le développement de nouveaux algorithmes pour effectuer plus efficacement des grandes simulations numériques d’écoulements turbulents sur super-calculateurs massivement parallèles. L’idée principale est d’étudier la possibilité d’appliquer des techniques de parallélisation des calculs dans la dimension temporelle (parallélisation en temps) afin de les accélérer, pour répartir plus efficacement de nombreux processeurs de calculs entre parallélisation en espace et parallélisation en temps.

Prix Paul Caseau
Thibaut Lunet, 2ème en partant de la gauche

Nous avons demandé à Thibaut pourquoi il avait choisi de faire une thèse à l’ISAE-SUPAERO

Après ma 2A, j’ai fait mon année de césure en Allemagne au sein d’une équipe de recherche et de développement chez BOSCH, et cette expérience a été un des éléments déclencheurs pour me lancer dans une carrière de chercheur.

J’ai travaillé en 3A, sur un projet avec un doctorant au Département Aérodynamique et Propulsion (DAEP), ce qui m’a conforté dans cette idée. Après mon stage de fin d’études, j’ai cherché des opportunités de thèse auprès de mes anciens professeurs, et Julien Bodart m’en a offert une. Il s’agissait d’une thèse à effectuer à SUPAERO, en collaboration avec l’équipe ALGO (Algorithmes parallèles) du CERFACS (Centre Européen de Recherche et Formation Avancée en Calcul Scientifique), dans laquelle travaillait Xavier Vasseur, l’un de mes encadrants, qui a rejoint le DISC par la suite.

Quelle est la spécificité de ta thèse et la suite de ces travaux de recherche ?

summitsupercomputer
Summit - Supercomputeur / Wikipédia - Carlos Jones/ORNL

Un des aspects majeurs de la thèse est son aspect multi-disciplinaire, mêlant la mécanique des fluides, les mathématiques appliquées et l’informatique.

Le travail conjoint avec le DAEP, le CERFACS, et le DISC vers le milieu de la thèse, m’a permis de bénéficier des compétences et de l’expérience conséquente des différents chercheurs travaillant dans ces laboratoires, ce qui m’a grandement aidé dans mon travail de recherche.

L’algorithme développé a été appliqué à des problèmes d’écoulements turbulents de grande taille permettant d’évaluer ses performances et sa maturité pour des applications futures.

De nombreuses pistes d’amélioration ont été identifiées, sur lesquelles je travaille actuellement en post-doctorat en collaboration avec de nombreux chercheurs spécialistes du sujet.

Prix Paul Caseau

Ce Prix créé en 2012 à la mémoire de Paul Caseau membre fondateur de l’Académie des technologies et ancien directeur des Études et Recherches d’EDF est décerné chaque année à des jeunes chercheurs ayant soutenu leur thèse de doctorat dans l’année précédente. Il récompense des travaux présentant un caractère exceptionnel sur le plan scientifique et sur l’originalité des idées ou de la démarche, dans trois domaines :

le développement des usages de l’électricité, de l’efficacité énergétique et de l’analyse technico-économique du système électrique ;
la modélisation et la simulation numérique ;
l’informatique, spécialement dans l’usage optimal des grands ordinateurs scientifiques et des réseaux informatiques.

Depuis sa création, le Prix Paul Caseau est soutenu par le partenariat entre EDF, l’Institut de France et l’Académie des sciences pour la Science et l’Enseignement.

Nos actualités Recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises
# Linkedin Ads