facebook

Lancement prochain d’EntrySat, le 1er CubeSat* dédié à l’étude du retour dans l’atmosphère des débris orbitaux

Mis en ligne le

L’ISAE-SUPAERO, avec le soutien du programme JANUS (Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites au sein des Universités et des écoles de l’enseignement Supérieur) du CNES, et en collaboration avec l’ONERA, a conçu EntrySat, le premier CubeSat dédié à l’étude de la rentrée atmosphérique des débris orbitaux.
Son lancement par une fusée Antares (NG-11) aura lieu le 17 avril prochain depuis la base de Wallops (Virginie) pour être transporté à bord d’un cargo Cygnus vers la Station Spatiale Internationale. Il sera mis en orbite quelques semaines plus tard.

entrysat

Le 1er CubeSat capable d’analyser la rentrée des débris spatiaux

La maîtrise de l’évolution des débris orbitaux est de plus en plus prégnante car ces derniers représenteront à terme une réelle menace pour les activités spatiales. Il convient d’approfondir les connaissances existantes sur le processus de destruction d’un satellite lors de son retour dans l’atmosphère.
C’est précisément pour répondre à cette problématique qu’une équipe de chercheurs de l’ISAE-SUPAERO, soutenue par l’ONERA et le CNES, ont conçu EntrySat. Ce dernier permettra d’étudier la rentrée des débris orbitaux en se basant sur ses capteurs de position, de pression, de température et de flux de chaleur. En plus de cette mission principale, EntrySat permettra également d’effectuer diverses expériences technologiques de communication avec le sol et de mesure des caractéristiques de l’atmosphère.

Le plus gros CubeSat du projet JANUS

Porté par les chercheurs et les ingénieurs de l’équipe Système Spatiaux pour la Planétologie et ses Applications (SSPA) de l’ISAE-SUPAERO et impliquant tous les départements de l’Institut, dont le département Mécanique des Structures et Matériaux qui a fourni les installations de test pour le CubeSat, Entrysat bénéficie également du support d’expertise et de test du CNES. Il s’agit du 4ème CubeSat de ce programme mais aussi du premier CubeSat français de format 3U (10cm x 10 cm x 30cm) à être réalisé autour d’un projet académique. Depuis le début du projet en 2014 et durant ses différentes phases, plus de 90 étudiants ont en effet pu suivre le projet et être impliqués par les équipes de recherche.
EntrySat est contrôlé depuis Toulouse par la station sol ISAE-SUPAERO et sera opéré par le Centre Spatial Universitaire Toulousain (CSUT), jusqu’à sa réentrée prévue entre 6 mois et un an après son injection en orbite.

* un CubeSat est un satellite dont la forme est un multiple du CubeSat Unité, tel que défini par l’université de Stanford, de taille 10x10x10 cm

Nos actualités Recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises
# Linkedin Ads