No javascript!

Challence Accenture in Real Life : deux étudiants ISAE-SUPAERO font partie des 10 finalistes !

Mis en ligne le

Adèle GUERINEAU et MOHAMMED Abdul Khader sont tous deux étudiants du Mastère spécialisé AMPAS (Advanced Manufacturing Processes for Aeronautical Structures) proposé par l’ISAE SUPAERO et IMT Mines Albi. Passionnés par les évolutions digitales et technologiques, ils relèvent aujourd’hui le défi du Challenge Accenture In Real Life et viennent d’intégrer le top 10 des finalistes pour l’étape finale !

L’objectif pour Adèle et Abdul Khader : accompagner une industrie de l’aéronautique à l’ère post-Covid afin de la rendre plus digitale, plus humaine et responsable tout en améliorant les performances économiques.

Bandeau DFM rentrée 2020 Plan de travail 1 copie 3

Rencontre avec Adèle et Abdul Khader

Source : interview réalisée par IMT Mines Albi à retrouver ici.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

MOHAMMED Abdul Khader : Je suis originaire d’Inde. Je suis ingénieur en aérospatial avec une expérience professionnelle de 5 ans. Actuellement, je suis étudiant en mastère spécialisé AMPAS (Advanced Manufacturing Processes for Aeronautical Structures). Je m’intéresse aux techniques de production, aux matériaux, aux techniques commerciales, aux voyages et aux sports.

Adèle GUERINEAU : Je suis étudiante française dans le mastère spécialisé international AMPAS (Advanced Manufacturing Processes for Aeronautical Structures), tout comme Abdul. J’ai eu la chance d’effectuer 3 stages dans le secteur de l’aéronautique et de la défense au cours de mon cursus ingénieur, cela m’a donné envie d’en apprendre plus sur ce domaine d’activité et d’en acquérir des connaissances théoriques spécifiques avant d’intégrer le marché du travail.

Le challenge Accenture en 3 mots ?

"Twin-transformation, durable et responsable".

Pourquoi avoir participé à ce challenge ?

C’est pour nous à la fois une activité extra-scolaire et une opportunité originale d’intégrer le milieu professionnel directement en lien avec l’industrie aéronautique. Notre participation a été motivée par l’envie de défier le statu quo.

AG : J’ai choisi de participer à ce challenge car il permet de mettre en application les connaissances théoriques acquises au cours du semestre passé et de les confronter à un problème réel actuel tout en ayant des échanges avec les équipes d’Accenture. Je vois ça comme un premier défi professionnel.

MAK : C’est important pour moi de participer à ce challenge car j’ai subi les conséquences de la récente crise sanitaire sur le plan professionnel. J’ai pu constater que travailler dans le monde d’aujourd’hui nécessite une synchronisation entre l’homme et la machine. Le challenge Accenture in Real Life va nous montrer le travail de fond qu’il faut réaliser pour qu’un projet réussisse.

Pouvez-vous nous parler de votre projet ?

Le but du challenge Accenture in real life est d’accompagner en équipe l’industrie de l’aéronautique à l’ère post-Covid afin de la rendre plus numérique, plus humaine et plus responsable tout en améliorant les performances économiques. Nous devons d’abord évaluer l’impact de la crise pour pouvoir proposer des solutions qui permettront de créer le modèle industriel de demain. Il s’agit d’accompagner l’industrie aéronautique pour qu’elle reste compétitive. L’application de la technologie numérique adaptée à la bonne phase du projet est la clé.

Quelles sont les prochaines étapes du challenge ?

Nous avons actuellement passé la première étape. Il s’agissait de proposer nos idées de solutions pour accompagner l’industrie aéronautique dans sa transformation sur le plan numérique, responsable et humain.

Pour la deuxième étape, nous devons approfondir nos axes de réflexion afin de que les solutions que nous proposons soient concrètes et applicables. Pour cela, nous allons dès cette semaine avoir l’opportunité de travailler avec notre mentor attitré d’Accenture pour approfondir notre projet et nous soutenir dans le développement de notre solution. Nous aurons, jusque fin avril, des points réguliers avec notre mentor qui nous permettront d’affiner nos idées et d’orienter nos pistes de réflexion. L’objectif de cette deuxième étape est de soumettre une présentation détaillée de notre projet ainsi qu’une courte présentation vidéo de l’équipe avant fin avril.

La troisième étape est la finale et la présentation du projet devant un jury composé du Top Management et des experts d’Accenture. Mais pour y accéder, il va falloir convaincre pour que notre équipe soit sélectionnée parmi les 10 équipes finalistes.

Nos actualités Entreprises

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
Choisir un flux RSS
Tout le flux RSS
Flux RSS par thème
Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises Développement Durable Innovation DEOS Alumni Doctorat DCAS Ingénieur DMSM Mastère Spécialisé DISC LACS Apprentissage Evénement DAEP