Soutenance de thèse Patrick LESERF à l’ISAE-SUPAERO le 02 mai 2017 à 10h00

Mis en ligne le

Patrick LESERF soutiendra sa thèse de doctorat, préparée au sein de l’équipe d’accueil doctoral ISAE-ONERA MOIS et intitulée « Optimisation de l’architecture de systèmes embarqués par une approche basée modèle »
le 02 Mai 2017 à 10h00, Amphi 4, ISAE-SUPAERO

devant le jury composé de

  • M. Ludovic APVRILLE, Maître de Conférences Télécom ParisTech, Rapporteur
  • M. Jean-Michel BRUEL, Professeur Université Toulouse II
  • Mme Maryline CHETTO, Professeur Université Nantes
  • M. Pierre DE SAQUI-SANNES, Professeur ISAE-SUPAERO, Directeur de thèse
  • M. Jérôme HUGUES, Professeur associé ISAE-SUPAERO, Co-directeur de thèse
  • M. Chokri MRAIDHA, Ingénieur de Recherche CEA, Rapporteur

Résumé

L’analyse de compromis d’un modèle système a pour but de minimiser ou de maximiser différents objectifs tels que le coût ou les performances. Les méthodes actuelles de type OOSEM avec SysML ou ARCADIA sont basées sur la classification ; il s’agit de définir les différentes variantes de l’architecture d’un système de base puis d’analyser ces variantes. Dans ces approches, les choix d’architecture sont contraints : la plateforme d’exécution et la topologie sont déjà figées. Nous proposons la notion de « points de décision » pour modéliser les différents choix du système, en utilisant de nouveaux stéréotypes. L’avantage est d’avoir une modélisation plus « compacte » des différentes variantes et de piloter l’exploration des variantes en utilisant des contraintes. Lorsque le concepteur définit l’architecture du système, des points de décisions sont insérés dans le modèle du système. Ils permettent de modéliser la redondance ou le choix d’une instance pour un composant, les variations des attributs d’un composant, ou l’allocation des activités sur les blocs. Les fonctions objectifs sont définies dans un contexte d’optimisation à l’aide du diagramme paramétrique de SysML. Nous proposons des transformations du modèle SysML vers un problème de satisfaction de contraintes pour l’optimisation (CSMOP) dont la résolution nous permet d’obtenir l’ensemble des architectures optimales. Cette transformation est implantée dans un démonstrateur (plug-in Eclipse) permettant une utilisation conjointe de l’outil Papyrus et de solveurs, disponibles sous forme de logiciels libres. La méthode est illustrée avec des cas d’étude constitués d’une caméra stéréoscopique puis d’un drone, l’ensemble étant modélisé avec Papyrus.

Nos actualités Recherche

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés OK
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Choisir un flux RSS

Tout le flux RSS

Flux RSS par thème

Campus Formations Institut International Ouverture sociale Recherche Entreprises